L’évasion des polyèdres

Bienvenue sur le site internet de Guy le Berre auteur de "l’évasion des polyèdres". Que vous souhaitiez savoir ce qu’est un polyèdre, où se trouve Concarneau…Vous cliquez au bon endroit… Laissez vous embarquer par les anecdotes et souvenirs d’un mathématicien, poète, musicien, chanteur…

© Contacter Guy le Berre


Dominique Dehais

artiste plasticien


Une maison verte

En 1999, le Quartier centre d’art de Quimper, m’invite à réaliser une exposition. Je décide de présenter une pièce nommée Eden.
L’installation est constituée de quatre petites « maisons » de couleurs différentes : rouge, verte, bleue, jaune. Chacun de ces petits espaces accueille le travail d’une personnalité différente et permet de s’immerger dans les recherches de ces personnes invitées.
C’est dans ce cadre que j’ai rencontré Guy Le Berre. Ce qui avait présidé la conception d’Eden était la constitution d’un lieu de l’étude, et de permettre d’accéder à des recherches n’ayant pas encore de visibilité.
L’exploration de Guy Le Berre dans l’univers des polyèdres ouvre sur les domaines de la pensée géométrique et artistique, domaines qui trouvaient naturellement leur place au cœur d’Eden. Le parcours qu’il nous propose dépasse les frontières des multiples disciplines des sciences de l’humanité pour nous faire parcourir le chemin de la pensée à l’œuvre et nous propose de découvrir les rapprochements entre les productions picturales et graphiques de différentes périodes de l’Histoire. Du coup, ces travaux de mathématicien philosophe offrent un panorama du potentiel encore inépuisable de la création intellectuelle. Durant l’exposition à Quimper Guy Le Berre occupait la maison verte. Celle-ci, remplie de nombreux polyèdres multipliés par les ombres portées, offrait les conditions de concentration rêveuse pour aborder la somme des travaux présentés.
La publication de L’évasion des polyèdres est une bonne nouvelle. Elle permet à chacun d’entre nous de découvrir la recherche de Guy Le Berre et de s’immerger dans un monde poétique ou la mise en liberté des formes constitue l’intime argument.

Dominique DEHAIS 10/08/2007

Dominique Dehais, artiste plasticien, enseigne l’art en écoles d’architecture.


RSS 2.0 [?]

Espace privé

[retour au site public]

réalisé par Laedansatitia